Impact des aides pour la rénovation énergétique

Évaluation de l'impact économique des aides de l'État en faveur de la rénovation énergétique de l'habitat en Pays de la Loire

Date de publication de cette étude : janvier 2017

Mesurer l'impact économique des aides sur l'activité et l'emploi

Les dispositifs d'accompagnement financier initiés par l'État au profit des travaux de rénovation énergétique de l'habitat sont nombreux et conséquents. Les objectifs de l’étude sont de :
- quantifier le volume financier des différents dispositifs d’appui à la rénovation énergétique de l’habitat,
- identifier et mesurer finement l’impact en termes de stimulation de l’activité et de travaux générés sur le secteur du bâtiment,
- développer la connaissance afin de donner une bonne visibilité aux services territoriaux sur la masse des aides déployées en Pays de la Loire.

Les aides mises en place par l'État pour la rénovation énergétique

Le crédit d’impôt transition énergétique permet de déduire de l’impôt sur le revenu 30 % des dépenses éligibles pour des travaux d'amélioration de la performance énergétique. C'est le principal dispositif incitatif mobilisé par les ménages pour financer des actions d’amélioration énergétique.
La prime Habiter Mieux de l'ANAH est une aide à la rénovation énergétique pour les ménages aux ressources financières modestes. Les travaux doivent permettre de faire baisser la consommation énergétique d'au moins 25 %.
L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Les travaux engagés sont menés en bouquets de 2 ou 3 actions, ou portent sur la performance globale du logement.
L’éco-prêt logement social (éco-PLS) est un dispositif permettant la rénovation énergétique des 800 000 logements sociaux les plus consommateurs en énergie d’ici à 2020.

Consulter la synthèse de l'étude (pdf)

Consulter l'étude complète (pdf)