Besoin en logements

Les besoins locaux en logements à l'horizon 2017

Date de publication de cette étude : décembre 2012

La question des besoins en logement, face aux difficultés que rencontrent nos concitoyens pour se loger, redevient centrale. Chaque année la Fondation Abbé Pierre (FAP) publie son rapport sur le mal logement et s'efforce de chiffrer à la fois le mal logement lui-­même et le retard de construction. L'idée d'une crise s'est aujourd'hui généralisée et se trouve largement portée par l'ensemble des acteurs et des politiques, ce qui masque de nombreuses réalités et des situations nettement plus contrastées.

Cette étude a pour objectif d'illustrer cette problématique sur 10 territoires appartenant à 6 régions. Elle permet d'analyser précisément :

  • d'une part les variables d'influence du besoin en logements,
  • d'autre part la demande potentielle en logements à horizon 2017 selon plusieurs scénarios, à partir de la méthode du point mort.

41 000 logements nécessaires pour satisfaire les besoins du territoire Nantes métropole à horizon 2017 

65 % de ces besoins sont dûs au maintien à l’identique du niveau de population et 35 % à l’accueil de nouveaux ménages. Ainsi, plus de 14 000 nouveaux ménages pourront s’installer sur le territoire. Parmi les besoins endogènes,  le  prolongement  de  la  tendance  de  volonté  de  desserrement  de  la  population  nécessitera  la construction de plus de 2 400 logements par an et permettra ainsi de diminuer la taille des ménages à 1,97 personnes par ménage (soit ­0,16 personne entre 2008 et 2017).
Parallèlement, la continuité de la volonté de renouvellement du parc nécessitera sur la période 2008/­2017 la construction d’environ 6 300 logements.
La poursuite de la diminution du parc de logements occasionnels, secondaires et vacants alimentera, avec près de 150 logements par an, le parc de résidences principales. 

 

Fichier(s) attaché(s)Taille
Consulter l'étude (pdf) 15.65 Mo