Baromètre trimestriel

Bâtiment durable - Trimestriel n° 15

Date de publication de cette étude : décembre 2017

 

La CERC publie le baromètre trimestriel n° 15 du Bâtiment durable et de la transition énergétique.

Des évolutions à attendre pour les aides financières à la rénovation

À fin novembre 2017, plusieurs évolutions relatives aux travaux de rénovation de logements ont été annoncées.

Le projet de loi de finance 2018 est toujours en discussion et sera définitivement adopté dans les semaines à venir. Le CITE pourrait être prorogé jusqu’au 31 décembre 2018, mais des incertitudes demeurent sur les taux applicables et les dates de prise en compte des travaux sur les fenêtres, volets et portes. Les chaudières au fioul seraient également concernées par des changements de même nature. Cette prorogation sera vraisemblablement la dernière car, à partir de 2019, le Gouvernement souhaite transformer le CITE en prime versée dès la réalisation des travaux pour éviter aux particuliers de devoir faire l'avance de l'intégralité des dépenses avant un remboursement partiel en fin d'année suivante.

Le plan gouvernemental de rénovation énergétique des bâtiments les plus énergivores pour les cinq années à venir a été dévoilé fin novembre. L'objectif de 500 000 logements rénovés par an est confirmé, en mobilisant 14 milliards d'euros sur cinq ans.

Les professionnels du secteur sont bien sûr mobilisés pour valoriser leur savoir-faire et le bénéfice environnementale de leurs interventions.

Les points clés

L’activité de l’entretien-rénovation des logements réalisée au cours du deuxième trimestre 2017 est jugée en retrait par les entrepreneurs de ce secteur par rapport au deuxième trimestre 2016 (- 5,3 %).

Avec 838 logements financés au cours du troisième trimestre, les résultats à la fin du troisième trimestre 2017 pour le programme « Habiter mieux » de l’ANAH sont supérieurs à ceux de 2016.

Les demandes de labellisations liées à la RT 2012 (BBC +, BEPOS, RT 2012 - 10% ou - 20 %) sont toujours peu nombreuses en Pays de la Loire avec seulement 46 demandes au cours du troisième trimestre mais semblent en développement important par rapport à l'année passée.

La mobilisation des entreprises ligériennes est toujours sensible et 5 111 entreprises sont labellisées « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) fin octobre 2017.